Les bisounours sont de retour: affaire Kerviel

Humeur Bisounours

L’arrêt de la cour d’appel de PARIS vient de tomber cette semaine, hop hop, confirmation du jugement de première instance : de la prison et 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts pour notre trader.Tout est bien qui finit bien, un joli copié-coller de certains attendus de première instance et tout est bouclé….
Braves gens, vous pouvez retourner à vos Bisounours, Experts Miami et télé réalité qui font votre quotidien le vilain fraudeur de la grosse méchante finance est condamné.
N’étant ni trader, ni banquier, ni président de cour d’appel, au vu de l’énormité (essentiellement en terme de montant et de fonctionnement d’entreprise) de la condamnation de Jérome Kerviel, nous allons nous la faire le plus pragmatiquo-pratique possible.

Il est vrai que les débordements du monde de la finance « virtuelle » sont en passe de nous mener au désastre.
De la même façon ces traders frapadingues vivent dans la dix neuvième dimension…
Voilà déjà mon avis global sur notre environnement économique !!

Sur notre affaire, procédons par constatations:
Kerviel était un trader junior avec des prises de position de 50 milliards d’euros (au max bien sur!)…Et bien il va vite falloir virer les traders seniors, on risque très très gros !
En 2007 Kerviel sort 55 millions de résultats alors que ses confrères tiennent une moyenne entre 3 et 5 millions d’Euros : bien sur personne ne s’affole, la petite gagneuse envoie du lourd!! L’argent n’a pas d’odeur tant qu’on en gagne !
Aucune vigilance de ses supérieurs directs.
Ils n’ont pas lu l’intégralité des mails reçus les alertant de certaines positions de Kerviel….Ces sympathiques garçons ont été virés mais nullement recherchés pénalement !
Certes une personnalité difficile à appréhender.Compte tenu de la médiatisation de l’affaire, du buzz sur Internet, il nous est difficile de nous faire une opinion exacte, mais est-ce fondamental? De toute façon ce n’est pas, à priori, un surdoué ayant inventé des opérations pouvant bluffer le monde de la finance.
Une stratégie de défense en appel peut être risquée ? Je ne suis pas un spécialiste, mais le choix de Maître Koubbi en front line (il y en a 2 autres) comme avocat..et bien j’ai eu un peu de mal.A priori, je n’ai pas été le seul.
La théorie du grand complot n’a pas su convaincre les juges.(Un autre Desk, d’après un témoin, couvrait les positions douteuses de Kerviel sans qu’il le sache afin de mieux le charger par la suite…nous étions à l’époque à l’aube des subprimes). De plus,la présence de Tristane Banon (vous savez l’affaire DSK), ne peut que dérouter en faisant dans le mélange des genres….
_______________________________________________________

Moi, à ce stade, j’ai tendance à me dire: Y-a un truc qui fait masse (Gaby le disait avant moi!)
_______________________________________________________________

Braves gens, balancez vos bisounours, coupez Master Chef, zappez les Experts LA et courrez vers votre livret A : l’addition sera pour vous !!.

Et oui, ce n’est pas notre siècle de chance, grâce au subtil système du Carry Back la Société Générale récupère fiscalement sur l’opération quelques 1,1 milliards d’Euros…..Joli non ? (sur ce coup, l’accord de Bercy est parait-il discutable)
Un dernier détail, question de finir notre grande rigolade générale :
Comme l’indiquait Christine Lagarde lors d’une réponse aux parlementaires sur une affaire similaire (Boris Picano-Nacci, l’indélicat trader des Caisses d’Epargne) à propos du Carry Back
« La réduction des pertes occasionnées par les détournements d’un salarié (le fameux Carry Back) ne joue pas en cas de carence manifeste dans la mise en œuvre des dispositifs de contrôles » .

Vous y en a comprendre ? Si dirigeants ou process Société Générale mis en cause dans affaire Kerviel, 1,1 milliard dans la banane

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *