Campagne Attac: où va l’argent du livret de développement durable et solidaire ?

Anciennement Codevi, le LDDS est un produit d’épargne rémunéré. Les fonds affectés à ce livret financent principalement des projets en faveur du logement social, des collectivités locales et de la transition écologique. Ce ne sont pas moins de 23 millions de livrets qui représentent un montant de 106 milliards d’euros. Une belle somme dont l’association Attac France se demande si les objectifs de cette épargne sont bien remplis.

Et la question mérite d’être posée. Ce sont les grandes banques et la Caisse des dépôts et consignations qui collectent et gèrent l’argent du LDDS. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’opacité règne.

Pour l’association Attac, seule une petite partie de cet argent financeraitréellement la transition écologique. Mais il y a pire encore. On sait que la CDC, historiquement, investit énormément dans des multinationales comme Engie ou Total, reines des combustibles fossiles polluants. Et l’argent n’a pas d’odeur, qu’il provienne du livret d’épargne de Développement Durable et Solidaire ou d’ailleurs.

De fait, les banques et la CDC sont incapables de dire où va l’argent des livrets. Elles ne nient pas qu’une grande partie de leurs investissements irrigue des entreprises très éloignées de l’objectif des épargnants qui ont choisi ce livret. Elles sont tout simplement dans l’incapacité d’expliquer si les fonds des livrets suivent le même chemin (106 milliards d’euros tout de même).

L’association Attac lance une campagne de mobilisation pour exiger latransparence de la CDC et des banques sur l’usage qui est fait de l’argent du LDDS. Elle demande également l’exclusion des 200 entreprises responsables de 90% des émissions de gaz à effet de serre des investissements réalisés à partir des portefeuilles des épargnants du LDDS.

Enfin, l’association souhaite que l’argent ainsi récupéré serve à financerun pôle bancaire public écologique et solidaire placé sous contrôle citoyen. La campagne Attac permet à chacun d’agir. Il y a bien sûr une pétition à signer (1). Il y a aussi un mot dièse #PasAvecNotreArgent (2) qui permet, sur Twitter, de demander à sa banque ce qu’elle fait de l’argent du LDDS. Enfin, de nombreuses manifestations festives sont prévues partout en France. Vous pouvez vous inscrire sur le site d’Attac (3) pour y participer.

106 milliards d’euros à récupérer pour financer la transition énergétique. Visiblement, l’argent en France ne manque pas pour cela. Il est juste très mal employé, pour ne pas dire détourné de sa vocation initiale.

 

Article original ici

Le Livret de développement durable et solidaire ne doit plus financer la destruction du climat !

Pour signer la pétition, c’est ici

Pour interpeller votre banque sur Twitter, c’est par là!!

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Cela étant,rien de méchant que du classique WP. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer